THE NEON DEMON – quand la beauté ne suffit pas – 0/10

the-neon-demon critique

THE NEON DEMON – 2016 États-Unis – 1h58 – réalisé par Nicolas Winding Refn avec Elle Fanning, Christina Hendricks, Keanu Reeves

L’intro

Une bande-annonce qui claque et qui intrigue, des chèques cinéma qui périment bientôt, allons voir à quoi ça ressemble. 

L’histoire

Dans le milieu du mannequinat une nouvelle débarque et tout le monde la kiffe sauf les vieilles mannequins jalouses. 

neon-demon-2

La critique 

Ok c’est beau, les lumières les costumes l’éclairage. De ce côté là, rien a dire vraiment un gros travail sur l’esthétisme, bien maîtrisé. On suit donc l’arrivée de « la nouvelle » qui découvre en même temps que nous le monde impitoyable de la mode. Fragile, un peu naïve mais déterminée la proie parfaite dans ce monde de requins.

Il ne faut pas pour autant s’attendre à une critique de ce milieu, si il reste bien présenté tout cela est à l’image du film, superficiel. 

Et c’est là où le bas blesse, on s’attend à une histoire prenante, un truc de ouf, on revoit la bande-annonce dans sa tête en essayant d’imaginer l’enchaînement des scènes, de comprendre l’histoire, de se préparer un peu. Mais non. Rien. On a le droit à une suite de clips, esthétiques mais qui ne servent à rien. Jamais l’histoire ne décolle, jamais le film ne prend vie. 

neon-demon-critique

Pas d’intrigue donc, pas d’histoire, Keanu Reeves en guest star qui ne sert à rien comme tous les rôles de ce navet. J’ai essayé de faire mon intello genre j’ai compris le message caché du film mais non même pas. Y’a rien à comprendre ce sont juste des couleurs qui défilent.

the-neon-demon-elle-fanning critique

Ok la musique est pas mal et encore juste celle de la bande-annonce qu’on retrouve à peine dans le film, le reste est vaguement mémorable.

Le réalisateur en rajoute même une couche histoire de choquer les spectateurs, faire parler du film à tout prix, le buzz à défaut de la qualité, du sexe et un peu de cannibalisme, plus comique qu’autre chose.

Je pourrai écrire des pavés sur ce qui m’a déplu dans ce film, mais j’ai déjà perdu assez de temps à le visionner.

Conclusion

Arnaque de ouf, gros potentiel pourtant avec ce milieu du mannequinat qui méritait d’être mieux exploité mais au final c’est juste un patchwork de couleurs, comme un gribouillage d’enfant sans saveur, sans sens et sans intérêt. 0/10

T’es pas d’accord avec ma critique ou au contraire tu penses la même chose ? Laisse ton avis en commentaire tout en bas. Et pour rester informé des nouveaux articles, tu peux me suivre sur facebook sur twitter ou être alerté directement par mail.

9 réflexions au sujet de « THE NEON DEMON – quand la beauté ne suffit pas – 0/10 »

  1. Bonsoir, avis un peu sévère qui mériterait d être nuancé… Moi je l avais pris second degré. Il y a quand même une critique de la mode / mannequinat: une certaine péremption de la beauté. Il faut plaire à un directeur de casting: c est arbitraire. La notion de beauté est subjective et elle est imposée à tous comme un standard.

    J'aime

    1. Bonjour Sisi,

      Les avis sont partagés sur ce film, soit on adore soit on déteste. Il y a c’est vrai la volonté de critiquer un peu le mannequinat mais je trouve vraiment que c’est superficiel, ça reste très léger et je ne pense pas que ce soit la volonté finale du film. Il doit sûrement y avoir des documentaires sur ce milieu 1000 fois plus efficaces.

      En tant que film je lui mets 0 parce qu’il échoue à faire passer quelque message que ce soit, nous noyant sous une marée d’images colorées.

      Mais il a le mérite de ne laisser personne indifférent.

      J'aime

  2. Je partage le même avis que le bloguer en visionnant la bande annonce et en lisant le résumé je m’attendais à un film vraiment « lourd » et super au vu des 20 premières minutes je pensais réellement accrocher à l’histoire mais rien. La fin est encore plus décevante que l’intégralité du long-métrage, pourtant c’est dommage car le sujet concernant le monde ingrat du mannequinat/de la mode il y a beaucoup de chose à dire et à dénoncer là dessus.. Je pense que le réalisateur aurait du se servir de cela pour faire passer un message, peut-être que le film aurait rencontré plus de succès qui sait..

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire Mel, on est bien d’accord il y avait du potentiel avec le contexte du mannequinat mais le film part sur un tout autre chemin. Quoi qu’il en soit le film divise, certains adorent et d’autres comme nous sont déçus voire franchement atterré pour ma part.

      J'aime

  3. belles images
    c’est tout
    quant au reste c’est nul.
    Cannibalisme, violence, auto destruction, sang, fellation avec un couteau, méchanceté, et j’en passe.
    Ce qu’on voit c’est le dérèglement de ce qui se passe dans la tete de NWR. Trop de drogue ??
    Il doit être vraiment pas heureux ce type pour présenter cela et puis il dépense 7 millions de dollars pour tenter de nous faire partager ses égarements au nom de l’Art…. quelle rigolade.
    Le film a ,a priori, rapporté que 2.5 millions de dollars… comme quoi cela n’a pas vraiment réussi…
    Ce que je ne comprends pas c’est cette armée de critiques qui encense le film. Notre société est bien plus malade que ce que je pensais…

    J’aimerais bien que quelqu’un ose faire un remake avec dans les rôles principaux Josiane Balasko, Catherine Frot et Depardieu… cela aurait une autre gueule !

    J'aime

Donne moi ton avis en commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s